Max GAZOULEMA

Follow:

Vidéo de présentation

Artiste centrafricain à la voix de “crooner” Max GAZOULEMA n’a pas fini de nous surprendre.

  • ZOKELA DEL WANTALE

C’est au début des années 80′ qu’il pousse la chansonnette en intégrant le groupe traditionnel ZOKELA DEL WANTALE. Bien qu’ayant été victime d’un accident de retour d’une tournée, Il y restera pendant 2 années.

  • CANON STAR DE BANGUI

Après un test imposé, Max GAZOULEMA évoluera par la suite au sein du groupe CANON STAR DE BANGUI, fraîchement crée par son grand frère Bovick GAZOULEMA avec d’autres musiciens et dissidents du groupe MAKEMBE.

En 1987, le succès de CANON STAR dépasse les frontières de la république centrafricaine en passant par le Cameroun et le Tchad. Ils effectueront par la même occasion, en 1989 et 1991, 2 tournée s européennes dont une en France.

En 1998, Max GAZOULEMA et la formation s’installent en France. Avant la grande séparation, le groupe sort deux albums : « Scandale » en 2001 et le dernier « 6ème Sens » en 2003, tous deux distribués par Next Music.   

CANON STAR restera un lien indélébile, une valeur sûre pour la musique centrafricaine, comparable au groupe « ZAÏKO LANGA-LANGA » du CONGO RDC.

  • CARRIERE SOLO

Depuis son départ de CANON STAR DE BANGUI, « Papa Yamélodie »   a entamé une carrière solo par des projets qui lui tiennent à cœur tels les titres ci-dessous dont certains restent très engagés par amour de son pays en proie aux exactions récentes :

Madeleine  –  G.LAllons à Bangui featuring “Papou Antipallu” –  Intérêt personnel  TransitionLa paix c’est la paix  – Paix en Centrafrique avec le “Collectif SOS Paix en Centrafrique” –  Yongo ti lango.

  1.       ALBUMS ET M G SYSTEME 

A partir de 2014, Max entame les travaux de son premier album qu’il dédit à son frère ainé Bovick GAZOULEMA. Intitulé « Réincarnation », l’album sort en 2015, reprenant les plus grands titres à succès de Bovick (décédé quelques années plus tôt). Avec cet album, « Papa Yamélodie » remporte le « Tongolo Awards » dans la catégorie « Rumba ».

2018 sera l’année de la consécration avec la sortie de « Diamant » son second album. « Diamant » réuni une palette d’artistes et musiciens venus prêter mains fortes au crooner et ainsi confirmer le charisme et la notoriété de cet artiste centrafricain. Faya TESS, la reine de la « Rumba » et marraine de sa tournée, ne pouvait qu’être ravie de son professionnalisme sur scène.

Après avoir investi dans du matériel de sonorisation et d’instruments de musique, Max GAZOULEMA compte enfin créer son propre groupe qu’il a d’ores et déjà baptisé de M G SYSTEME.

Vidéo

Concerts