NOS NOUVEAUX ARTISTES

Merdhy-New Records Management
ANP-New Records Management
New Records Management
New Records Management3 months ago
ENFIN DISPONIBLE SUR YOUTUBE
Clip #NAYÉ de #Merdhy MUNDELE 👇👇👇👇
https://youtu.be/bbVd6gfZU90
New Records Management
Merdhy Mundele Naye clip officiel
Clip : Nayé Comme le porte si bien son nom, « Nayé » est le titre annonciateur de l'album du même nom. En français « J’Y SUIS », ou encore « JE SUIS ARRIVE(E...
youtube.com
New Records Management
New Records Management4 months ago
N'ATTENDEZ PLUS C'EST ICI 👇👇👇👇
👉👉👉👉👉👉http://smarturl.it/Naye
New Records Management
New Records Management4 months ago
Si vous êtes nés ce jour ou vous connaissez quelqu'un...
New Records Management
Ton anniversaire
Provided to YouTube by Believe SAS Ton anniversaire · Max Gazoulema Diamant ℗ Herve Bebert Management Released on: 2018-06-15 Author: Max Gazoulema Author: H...
youtube.com
New Records Management
New Records Management a partagé une publication.5 months ago
New Records Management
New Records Management a partagé une publication.5 months ago
DES NOUVELLES DE L'ARTISTE CENTRAFRICAIN S'PHORE

NEW RECORDS MANAGMENT

ARTISTES DU MONDE

NEW RECORDS MANAGEMENT est en quête d’opportunités visant à “booster” la carrière de ses artistes et aspire à encourager, vers un rayonnement à l’international, les artistes indépendants et talentueux évoluant en France, en Afrique et ailleurs.
NEW RECORDS MANAGEMENT se veut être un acteur des musiques du monde sur le grand échiquier de l’industrie musicale.
“CULTIVONS LA DIFFÉRENCE”

En France, comme ailleurs, un grand nombre d’artistes et musiciens  ne parviennent pas à vivre de leurs arts. 

Bien qu’installées en Europe, des célébrités dans leurs pays respectifs abandonnent leurs carrières artistiques au détriment des  formalités administratives ou d’un travail à plein temps.

Des artistes restent en manque de conseils, de structures, de stratégies de visibilité ou d’informations sur leur écosystème et sur l’industrie musicale.


Le rôle de NEW RECORDS MANAGEMENT est :

1) de sensibiliser ces artistes sur leur écosystème par de micro-formations personnalisées,

2) d’impulser un élan de motivations,

3) de créer une dynamique artistique autours de leurs carrières,

4) de les ramener enfin sous les feux des projecteurs tout en vivant de leurs œuvres.

En France, comme ailleurs, un grand nombre d’artistes-musiciens  ne vivent pas de leurs arts. 

Bien qu’installées en Europe, Des célébrités dans leurs pays respectifs abandonnent leurs carrières artistiques au détriment des formalités administratives ou d’un travail à plein temps pour gagner leur vie.

Des artistes restent en manque de conseils, de structures, de stratégies de visibilité ou d’informations sur leur écosystème et sur l’industrie musicale.


Le rôle de NEW RECORDS MANAGEMENT est :

1) de sensibiliser ces artistes sur leur écosystème par des micro-formations personnalisées,

2) d’impulser un élan de motivations,

3) de créer une dynamique artistique autours de leurs carrières,

4) de les ramener enfin sous les feux des projecteurs tout en vivant de leurs œuvres.

NEW RECORDS MANAGEMENT est en quête d’opportunités visant à “booster” la carrière de ses artistes et aspire à encourager, vers un rayonnement à l’international, les artistes indépendants et talentueux évoluant en France, en Afrique et ailleurs.
NEW RECORDS MANAGEMENT se veut être un acteur des musiques du monde sur le grand échiquier de l’industrie musicale.
“CULTIVONS NOS DIFFÉRENCE”

Hervé Bébert

Né en 1970 à Bangui, en République centrafricaine, ce fils d’institutrice et de professeur de mathématiques n’a pas eu de choix que de baigner dans la musique dès sa plus tendre enfance.

Son père, BERBERATI David, aussi surnommé « Johnny BEBERT », hormis son statut de professeur, était aussi propriétaire, d’un bar-dancing et d’un prêt à porter.

Très passionné de musique et côtoyant le monde du « Show-biz », c’est à son domicile qu’il recevait parfois ce beau monde, sous les yeux ébahis de ses 3 enfants (Bertrand, Roseline et Hervé).

1974 est une année noire pour Hervé; il n’a que 4 ans quand sa mère Charlotte décède.

En 1976, en raison de ses convictions politiques, le régime de l’époque pousse son père à s’exiler, en emmenant avec lui, le petit Hervé à Brazzaville, en République du Congo.

« Johnny BEBERT » retrouve, très vite, ses marques avec un nouvel emploi  à l’université. Plus tard, il ouvre un magasin de prêt à porter et une boite de nuit avec ses amis associés.

Quant à Hervé, il est gâté par les émissions de variétés qui lui font découvrir divers artistes congolais, zaïrois et internationaux tels que Papa Wemba, Rochereau Tabu Ley, Lita Bembo, Pongo Love, Abeti Massikini, Nzoungou Soul, Zaïko Langa langa, TP Ok Jazz, les Bantous de la capitale, Boney M, Bee Gees, Claude François, Johnny Hallyday, Sheila…

En 1981, pour des raisons politiques, son père est arrêté à Bangui. Hervé BEBERT est évacué militari vers la France, plus précisément à Orléans-la-Source, chez sa tante Michèle qu’il affectionne tendrement et qu’il appelle « MAMAN ».

Perturbé par cette séparation brutale, il se refugie alors dans la musique et écrit ses  premières chansons. Il s’inspire des chanteurs de l’époque : « BIBI », Johnny Hallyday, Jean-Jacques Goldman, Michael Jackson…

En 1987, il intègre le groupe d’atelier danse et musique « AFFIL SYSTEM »  qui lui donne l’ occasion d’interpréter ses propres compositions devant un public qui en redemande. Comme attiré par la scène, il y prend très vite goût et se produit de plus en plus sous le pseudonyme de « HERVE MACAIRE » (ses 2 prénoms).

De 1988 à 1992, il encadre et manage les artistes en herbe des quartiers de La-Source (B.MASTER, ALLIANCE INFERNALE, Q.G, BASIC BOYS & POSSEE, SOUL QUEST, R S P, THE STYLISH GIRLS…), donne des cours de chant et de danse dans les locaux du CCAS, au Foyer Horizon et au lycée Dolto où il suit sa formation en Maintenance des Systèmes Mécaniques de Production. Par ailleurs, il évolue au sein de COCKTAIL VOYCE, groupe qu’il fonde avec ses amis d’enfance. Pendant trois années consécutives, le groupe a la chance de participer aux « Podiums Radio France » et de faire les ouvertures des « Tours Vibration » comme danseurs. Dans les coulisses des tournées, Hervé fait la connaissance des artistes du moment (Indra, Rozlyne Clarke, Benny-B, Double You, Sara Mandiano, Polly Esther, Mark Boyce, Phil Barney, Thierry Hazard…).

Collaborant avec de nombreux groupes et multipliant les styles et genres musicaux, toutes ses expériences lui donnent l’opportunité de signer un premier contrat d’Animateur d’atelier MAO et danse avec l’association DEFI dont il est membre fondateur. En 1993, Hervé rejoint sous contrat l’association SIGNATURE ET CLÉS qui lui ouvre les portes de l’industrie musicale en tant que Coordinateur de spectacles vivants puis Assistant manager d’artistes.

1994 est une seconde année noire; BERBERATI David, son père, décède. Après 18 ans d’absence, Hervé est contraint de retourner en Centrafrique pour les obsèques. Non seulement très ému de renouer les liens avec sa grande famille longtemps séparée de lui, il est aussi confronté à un véritable « choc des cultures ». Il prend conscience du rôle qu’il peut jouer dans le grand échiquier de la musique centrafricaine et dans toute l’ Afrique. De retour en France, l’envie de créer une structure grandit en lui. Conscient de la nécessité d’une base pédagogique, il se forme, en 1996, dans « les Industries musicales » chez AMOC.

 

En 1997, par manque de moyens financiers, Hervé rentre dans la vie active en tant qu’Agent de production et formateur  au sein du groupe HITACHI et y travaillera pendant 19 ans. Ce nouvel emploi ne l’empêchera pas de garder un pied dans la musique. Auteur-compositeur, chanteur-batteur, il accompagne les groupes « Natty Tuff », les « Gentlemen d’Epson » et « Kap Afrika » qu’il fonde, en 2002, avec ses amis passionnés de la musique africaine. Il conseille également des artistes et groupes dans leur développement de carrière.

En 2016, il crée sa micro entreprise  « HERVE BEBERT MANAGEMENT » pour gérer la carrière de l’artiste centrafricain Max Gazoulema  et du reste de son catalogue. Dans son élan, comme atteint par un vent nouveau,  il s’inscrit au CIFAP pour se former et obtenir son diplôme d’Etat de Chargé de Production de Projets Artistiques.

2018, son diplôme d’Etat en poche, sa formation de Community management à  l’IMCI Paris et ses cours de perfectionnement d’anglais terminés, Hervé crée enfin son label « NEW RECORDS MANAGEMENT » afin de mieux répondre aux besoins de ses artistes.

Comme un éternel recommencement, aujourd’hui, c’est au tour d’Hervé BEBERT de recevoir, parfois, des artistes sous les yeux ébahis de ses trois enfants, qu’il a lui-même baigné dans la musique.

Notre actualité

Envoyer un message